La langue turque

Parler la langue

Le turc ne ressemble pas du tout aux langues auxquelles nous sommes habituellement confrontés, langues méditerranéennes ou anglo-saxonnes. C'est une langue "altaïque" (Mts Altaï) et non indo-européenne, elle est donc très différente de par sa structure. La grammaire en est assez simple et les phonèmes très proches du français à part deux exceptions.
Apprendre quelques mots turcs est vite gratifiant une fois en situation...

Depuis la réforme initiée par Atatürk, le turc s'écrit avec l'alphabet latin enrichi de quelques lettres supplémentaires:
A B C Ç D E F G Ğ H I İ J K L M N O Ö P R S Ş T U Ü V Y Z
Les lettres se prononcent en général comme en français sauf les suivantes:
C se prononce dj,
Ç correspond à tch,
Ğ
se prononce y après e i ö ü comme dans 'cayenne', après a ı o u il crée un 'blanc', comme dans ahaner
H toujours aspiré,
Ö se prononce eu,
Ş se prononce ch,
U ou, Ü u
I (sans point) n'existe pas en français, c'est prononcé avec l’extrémité de la langue en arrière du palais, dents serrées, mais ce n'est ni i, ni e, ni eu.

Vocabulaire indispensable pour tout bon voyageur:

Bonjour
Gunaydın (le matin), Merhaba  
1
bir
Bonne soir
İyi akşamlar
 
2
iki
Bonne nuit İyi geceler  
3
üç
S'il vous plait Lütfen  
4
dört
Merci Teşekkür ederim  
5
beş
Désolé! Üzgünüm  
6
altı
Excusez-moi! Özür dilerim  
7
yedi
Au revoir (à celui qui reste) Allaha ısmarladık, Hoşçakal  
8
sekiz
Au revoir (à celui qui part) Güle güle  
9
dokuz
Bon voyage! İyi seyahatler!  
10
on
Quel en est le prix ? Fiyati nedir ?  
11
on bir
Combien ceci ? : Bu ne kadar ?  
20
yirmi
C'est trop cher Çok pahalı  
30
otuz
Oui Evet  
40
kırk
Non Hayır  
50
elli
Très beau! Çok güzel!  
60
altmış
Je suis français Francısım  
70
yetmiş
Je m'appelle Adım  
80
seksen
D'accord Tamam  
90
doksan
petit Küçük  
100
yüz
grand Büyük  
1000
bin
cher Pahalı  
3000
üç bin
bon marché Ucuz  
1000000
milyon
bon İyi  
4312
dört bin üç yüz on iki


Quelques considérations générales sur la langue

La phrase est de l'ordre Sujet + Objet + Verbe. L'adjectif et le complément de nom se met avant le nom. Il n'y a pas de genre masculin, féminin ou neutre.

C'est une langue agglutinante, c'est à dire que les mots se forment par empilement de suffixes sur un mot-racine qui donnent leur nature, leur fonction grammaticale et leur sens, et remplacent aussi pronom, adverbe et préposition.
Les mots-racine typiquement turcs sont souvent mono ou bi-syllabiques:

** et (viande), at (cheval), ata (père), ana (mère), ev (maison), ay (lune), dag (montagne), ada (île), göz (oeil) **

Quelques exemples de suffixes (avec variantes "harmoniques" de la même particule (voir plus bas)):

li lu lü lı : 'avec, qui comporte, qui contient, qui vient de'
siz suz süz sız : 'sans, qui n'a pas'
lik luk lük lık : formation de substantifs avec le sens de 'qui a rapport à', 'contenant (par rapport à contenu)'
ik uk ük ak ık -k : formation d'adjectifs à partir de verbes
ci cu cü cı çi çu çü çı
: le métier, être membre, activité
m im, n in, si i, miz eimiz,niz iniz, lari leri : possessif (ma, ta, sa, nos, vos, leur)
ben biz, sen siz, o onlar : je nous, tu vous, il ils
bu, su, o : ce, ceci, celui-ci, celui-là
ler lar : suffixe du pluriel
cik cık cuk cük : diminutifs
inci üncü ıncı uncu nci ncü ncı ncu : crée les ordinaux (ième)
mek mak : infinitif du verbe

Les noms propres sont séparés du suffixe par une apostrophe : okulda (à l'école), mais Fransa'da (en France).

seker (sucre) sekersiz (sans sucre)
kitap (livre) kitapçı (libraire) kitaplık (librairie) kitapçılık (le métier de libraire)
araba (voiture) arabalar (des voitures) arabalarim (mes voitures)

La règle harmonique implique que dans un mot les voyelles des suffixes soient du même groupe vocalique que la dernière voyelle du mot-racine. Dans une moindre mesure le mot entier obéit aussi à cette règle. Ce qui crée une "coloration sonore" aux mots.
il y a les voyelles dures (ou postérieures)
a , ı, o , u
: tutumluluk, aydınlık, çocuklar, koyununuz
et les voyelles douces (ou antérieures)
e , i, ö , ü : gürültülü, hosgörüsüz

L'harmonie ne s'applique pas aux mots d'origine étrangère.

Il existe d'ailleurs de très nombreux mots d'origine française écrits en phonétique (ce qui est amusant pour un français). Il y en a plus de 7000 et ils ont été adoptés lors de la réforme de la langue par Atatürk pour nommer tout ce qui était nouveau à l'époque (début du XXème siècle) et qui n'avait pas d'équivalent turc:
bisiklet, otobüs, kamyon, helikopter, taksi, tren, otel, banliyö, üniversite, kolej, lise, bakteriyolojik, kardiyolog, enflasyon, ekonomi, kuaför, transseksüel ... Mes préférés: tirbuşon, et kürdan .

télécharger un petit dictionnaire gratuit franco-turc en pdf conçu par http://projetbabel.org/